72% des salariés sont mobiles pour trouver le bon job

Selon une enquête internationale, presque trois quarts des salariés français se disent prêts à envisager un déménagement dans une autre ville pour trouver un emploi, et la moitié disposée à partir à l'étranger. L'enquête réalisée par Kelly Services, société internationale de recrutement, dévoile également que certains acceptent de passer beaucoup de temps dans les transports pour se rendre sur leur lieu de travail.

Dans le cadre de l'étude internationale de Kelly Services, 115.000 personnes ressortissantes de 33 pays dont 7000 en France ont été interrogées sur les problématiques liées à la mobilité professionnelle, dont notamment : les trajets domicile-travail, leurs dispositions à déménager pour trouver un emploi, les principaux freins à leur mobilité.

L'enquête révèle un fort degré de mobilité, de nombreuses personnes se disent prêtes à déménager pour obtenir un travail. Selon cette étude en effet, 72% des personnes interrogées déménageraient dans une autre ville pour le travail, 50% seraient prêts à partir à l'étranger pour travailler et 37% pour un pays dont ils ne parlent pas la langue. Tandis que 50% disent souhaiter rester vivre et travailler à l'endroit où ils se trouvent actuellement jusqu'à leur retraite.

> Les jeunes plus tentés par l'expatriation

Les personnes de moins de 34 ans sont les plus ouvertes à l'expatriation. En règle générale, ces personnes ont moins d'obligations, familiales ou autres, qui peuvent freiner leur mobilité. 56% des moins de 20 ans et des 25-34 ans et 53% des 20-24 ans sont prêts à partir travailler à l'étranger. Les hommes sont par ailleurs plus mobiles que les femmes. Parmi les "freins" à la délocalisation, les raisons familiales arrivent très largement en tête (cité par 58% des répondants), suivies de la barrière des langues étrangères (41%), la scolarité des enfants (26%), la propriété d'un logement (17%), les cotisations retraite (15%) et l'imposition (11%).

> La mobilité, une réponse à la pénurie de talents

Marc Riou, Directeur Général de Kelly Services France, commente ces enseignements : "Le fait que de nombreux salariés déclarent être mobiles, est une très bonne nouvelle. Alors que nous constatons une pénurie de talents dans certains domaines, recruter en France hors bassin d'emploi, voire recruter à l'étranger et profiter de la mobilité nationale et internationale de la main d'oeuvre est une excellente voie pour répondre aux besoins des entreprises."

Le temps de trajet pour aller travailler constitue une autre préoccupation importante pour les salariés. La majorité d'entre eux (57%) n'est pas encline à passer plus de 45 minutes par trajet dans les transports. Pourtant 29% accepteraient de passer 45 à 60 minutes et 14% une heure ou plus par trajet. Les femmes sont moins disposées que les hommes à accepter de passer du temps dans les transports.

le 28/03/2008

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Les dernières offres d'emploi

Technicien Station d'Epuration H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Anet - 28

CDD

23/05/2017

Technien Microbiologie H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Cergy - 95

CDD

23/05/2017

Educateur de Jeunes Enfants H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Paris - 75

CDI

23/05/2017

Auxiliaire Puériculture H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Levallois-Perret - 92

CDI

23/05/2017

Assistant Administratif Polyvalent H/F

Kelly Services recrutement Kelly Services

Kelly Services

Paris - 75

Travail temporaire

23/05/2017

Découvrir la page Kelly Services

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 800 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies