« A », « B » ou « C » : quelle est votre personnalité au bureau ? 

« A », « B » ou « C » : quelle est votre personnalité au bureau ? 

Premier indice : a toujours courir, l’un fatigue ses collègues mais reçoit les faveurs de son boss qui le perçoit comme un employé dynamique. Je suis, je suis, je suis… 

Le collègue « idéal-type » existe-t-il ? Selon les études, il y aurait en fait trois collègues types au bureau. Le premier, dit « A », a été défini par Meyer Friedman et Ray Rosensman en 1959, nous apprend Wikipédia.

« A », comme (hyper)activité

Le « A » est défini comme une personnalité hyperactive, vivant sans cesse dans l’urgence pouvant s’énerver facilement mais aussi en étant dans l’hyper-investissement professionnel. Il aurait besoin de tout contrôler et serait particulièrement exigeant. Ce perfectionniste impatient, voire agressif, compétiteur, ambitieux et multitâche a également tendance à surcharger ses journées. Bref un bourreau de travail, ce qui lui assure un certain succès professionnel.

Le « B », la force tranquille

On dit des « B » qu’ils sont décontractés et contrairement au « A » très peu portés sur la compétition. Moins ambitieux, ils ont aussi leur chance en entreprise grâce à un rapport aux gens et à une maîtrise des émotions plus adéquates. Leur caractère les amène à plus facilement déléguer mieux gérer leur emploi du temps. Ils apparaissent vite indispensables quand il s’agit de gérer des projets de groupe car ils sont rassurants et savent fédérer. Autre caractéristique des « B » : une plus grande créativité. Les « B » seraient le parfait mix entre les « A » et les « C »…

« C » = « A » inversé

Pour faire simple, le « C » est un « A » mal dans sa peau. Faux calme, il cherche sans arrêt à maîtriser et intérioriser ses émotions. En fait, il peine à gérer son stress. Au bureau comme dans la vie, le « C » aurait tendance à rechercher à tout prix la reconnaissance. Il veut aussi apaiser les relations en entreprise, quitte à prendre les tensions sur lui. Décrit comme doux, le « C » peut comme le « A » se surinvestir au travail. Mais sa personnalité lui assure moins d’opportunités de réussite en entreprise. Un conseil pour les « C » : écoutez vos aspirations profondes, quitte à vous fâcher avec certains de vos collègues.

Pour vous aider à connaître votre personnalité, voici un test (en anglais) visant à définir si vous êtes plutôt de type « A » ou « B ».

a/b personality types

6 types de collègues qu’on croise tous les jours au boulot

le 29/01/2016 par Guirec Gombert

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 900 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies