Emploi : l'Ile-de-France ne s'est jamais aussi bien portée

Emploi : l'Ile-de-France ne s'est jamais aussi bien portée

L’Insee vient de publier les derniers chiffres sur l’activité économique francilienne, et les résultats sont plus que satisfaisants. En effet, au quatrième trimètre de 2016, les emplois salariés ont augmenté à hauteur de 0,4 %, mais ce sont tous les secteurs qui connaissent un regain de forme : la création d’entreprise, l'immobilier ou encore l’hôtellerie-restauration.

C’est du jamais vu depuis 9 ans : d'après une étude Insee, l’Ile-de-France enregistre 19 000 emplois salariés supplémentaires au quatrième semestre 2016. Sur un an, ce sont plus de 54 000 emplois qui ont été créés, contre 196 000 dans toute la France. Les départements qui ont le plus bénéficié de cette hausse sont l’Essonne et la Seine-et-Marne (avec +1,9 %). A l'inverse, les Hauts-de-Seine est le seul département à afficher une baisse par rapport au trimestre précédent (--0,4 %).

Des disparités selon les secteurs

Ce sont les emplois dans les activités scientifiques, administratives qui connaissent la croissance la plus impressionnante : + 1,9 %, soit la création de 17 800 emplois en un an. Le tertiaire a également progressé cette l’année avec 42 7000 nouveaux postes en un an, et 13 000 postes supplémentaires sur le quatrième trimestre 2016. Cette croissance de  0,5 % s’observe notamment dans les activités liées à l’information et à la communication.

L’intérim suit de près avec la création de 6 000 nouveaux postes dans la région au quatrième trimestre. En un an, les embauches en intérim ont augmenté de 7 % sur toute la France, ce qui représente 11 300 nouveaux emplois.

Avec 5 000 emplois en plus (soit + 1,7 % en un an), l’hébergement et la restauration progressent aussi. Il en va de même dans le transport et l’entreposage avec 4 000 emplois supplémentaires ( + 1,1 %).

En revanche, les créations d’emplois dans le commerce progressent à peine par rapport au trimestre précédent (+ 700 postes, soit + 0,1 %), au même rythme que dans la construction (à peine 200 postes supplémentaires, et environ 500 en un an). L'industrie francilienne est la seule à détruire de l’emploi ce trimestre (- 1 100 postes, soit - 0,3 %), portant le déficit en un an à 4 400 postes, soit - 1,0 %.

emplois idf_opt

Le chômage à la baisse

Le taux de chômage continue de diminuer en Ile-de-France (- 0,1 point) touchant 8,6 % de la population active. En un an, il a donc reculé de 0,2 point dans la région comme dans le reste du pays.

Sur ce trimestre, il a particulièrement diminué en Seine-et-Marne, dans les Hauts-de-Seine et dans le Val-d’Oise et est resté stable dans tous les autres départements. La Seine-Saint-Denis reste le département ayant le taux de chômage le plus élevé (12,7 %) et les Yvelines celui où il est le plus faible (7,4 %).

Mais les demandes d’emploi augmentent : fin février 2017, 967 550 demandeurs sont inscrits à Pôle emploi. L'explication est la suivante : sur les trois derniers mois, si la demande d’emploi francilienne diminue de 0,3 % en catégorie A, elle augmente de 0,5 % en France métropolitaine.

chômage

Les créations d’entreprises toujours dynamiques

De septembre 2016 à février 2017, environ 88 000 entreprises sont créées dans la région, soit une hausse significative de 10,2 % par rapport à la même période un an plus tôt alors qu'elles sont moins dynamiques au niveau national (+ 3,9 %). Les secteurs du commerce, transports, hébergement et restauration dans sa globalité restent les plus dynamiques (+ 14,7 %).

On note que le nombre de défaillances d’entreprises, en cumul annuel, continue de diminuer en Île-de-France. À la fin du mois de janvier 2017, celles-ci baissent dans la région de 2,9 % par rapport à janvier 2016.

création d'entreprises

La construction de logement a dépassé les objectifs

Dans le secteur de la construction, les perspectives d’activité sont toujours optimistes en Île-de-France. La conjoncture est également favorable pour le nombre de logements dont la construction a commencé dans la région au cours des douze derniers mois (+ 15,0 % contre + 13,6 % en France métropolitaine par rapport aux douze mois précédents), soit 73 400 logements commencés contre 63 800 sur les douze mois précédents (figure 7). Le niveau actuel de constructions dépasse désormais sensiblement l’objectif annuel fixé par le SDRIF (70 000 par an).

En Île-de-France, les ventes de logements neufs sont en hausse au quatrième trimestre 2016 par rapport au même trimestre de 2015

Début de reprise pour l’activité hôtelière

Après une très forte baisse d’activité suite aux attentats du 11 novembre 2015, le secteur de l’hôtellerie restauration semble reprendre des couleurs. Cet attrait renouvelé pour la région représente 230 000 nuitées de plus qu’il y a deux ans. La capitale, à elle seule, a dénombré 83 000 nuitées de plus Et l’on doit ce regain principalement aux touristes français dont la réservation de nuitées a augmenté de 3,2 % ces trois derniers mois car le retour de la clientèle étrangère reste à confirmer.

Les comportements de la clientèle étrangère au cours du seul mois de janvier 2017 sont assez disparates : si les Européens boudent  Paris (- 67 000 nuitées en janvier 2017 par rapport à 2015), les nationalités les plus éloignées viennent en plus grand nombre (+ 95 000 nuitées). Les Italiens (- 45 000 nuitées) et les Britanniques (- 15 000) désertent la capitale alors que les Allemands, les Belges et les Néerlandais reviennent timidement dans la capitale (5 000 à 10 000 nuitées supplémentaires en janvier 2017 par rapport à 2015) comme dans le reste de la région. Parmi les clientèles plus lointaines, les Américains redécouvrent Paris (+ 20 000 nuitées) comme le reste de l’Île-de-France (+ 18 000). Les Chinois sont aussi de retour dans la capitale (+ 27 000 nuitées en janvier 2017 par rapport à 2015, et autant dans le reste de la région). En revanche, les Japonais restent à la peine : - 19 000 nuitées à Paris et presque autant de moins dans le reste de la région.

Partager cet article sur :

le 11/04/2017 par Juliette Pignol

Abonnez-vous à la newsletter emploi

En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

Plus d'actualités de l'emploi

+ de 900 entreprises cherchent le candidat idéal, faites-vous remarquer !
DÉPOSEZ VOTRE CV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies